Covid-19: Quel impact pour les parkings?

22 mai 2020
Graphique représentant le fréquentation des parkings durant la période de confinement

Onesitu publie son baromètre du stationnement en France pendant la période du confinement et sur les 2 premières semaines de déconfinement. La reprise d'activité est là mais encore prudente. Le télétravail est sans surprise très largement privilégié pour les bureaux. Quant à la fréquentation des hypermarchés et centre commerciaux, elle reste inférieure à la fréquentation habituelle. Nous pouvons également penser qu'un changement des comportements en terme de mobilité s'est opéré de manière durable.

Données issues de nos capteurs déployés sur 40.000 places de stationnement connectées sur le territoire français.


Les commerces de proximité maintiennent une fréquentation significative en centre ville

La fréquentation des centres-villes a décru rapidement après le début du confinement, mais moins que l'on pourrait le croire, probablement porté par des commerces de proximité comme les boulangeries, pharmacies et bar-tabac. On constate une prudence des usagers qui ont peu à peu réduit leurs déplacements sur les trois premières semaines, à mesure que les appels à la vigilance se multipliaient. Depuis le mois d'Avril cependant, on note une reprise lente des anciennes habitudes : la mise en place progressive de mesures de protections partout (mise en place de plexiglas par exemple) et l'application des gestes barrières ont rassuré les français qui ont repris leur rythme dans les commerces de proximité.

Baisse de fréquentation de 100%

Sans surprise l'activité de stationnement est inexistante dans les aéroports français depuis le 23 mars, puisque les mesures de confinement et les fermetures de frontières liées à l'épidémie de Covid-19 ont entraîné un arrêt brutal du trafic aérien. Une interruption d'une ampleur et d'une durée inédites qui coûte déjà très cher à l'ensemble du secteur aérien. Le retour à la normale n'est pas pour tout de suite.

Baisse de fréquentation dans les hyper... Mais une forte hausse sur les drive

Le nombre de visiteurs a chuté de plus de 50% dès l'application des mesures de confinement. Les habitudes de consommation ont été profondément modifiées en cette période. Les chiffres observés laissent à penser qu'un report des achats s'est opéré sur les drives et la livraison à domicile. Pour ceux qui privilégiaient les courses en magasin, certainement une fréquentation limitée à 1 fois par semaine avec une augmentation significative du panier moyen.

Les bureaux se sont vidés, le télétravail reste privilégié

Suite aux mesures de confinement annoncées, on constate une baisse totale de l'activité de stationnement dans les bureaux. Bon nombre d'entreprises sont passées en chômage partiel et en télétravail. La reprise est là, même si le télétravail est encore d'actualité, avec un taux de fréquentation de seulement 45% à la fin de la 2ème semaine de déconfinement. Nous pouvons penser à un changement durable en terme de mobilité et d'organisation de travail pour la majorité des entreprises.